FAQ Tricel - Toutes les réponses à vos questions

Grâce à la FAQ Tricel, retrouvez toutes les réponses à vos questions classées par thème pour tous nos produits d'assainissement non collectif, micro-stations d'épuration Tricel Novo et filtre compacts Seta.

Règlementations et démarches

Quelles sont mes obligations en tant qu'usager ANC ?
L’usager d’un système d’assainissement individuel a plusieurs obligations : vérifier la conformité de l’installation, faciliter l’accès lors de contrôles et transmettre les documents nécessaires à la vente.

En tant que propriétaire d’une installation d’assainissement non collectif, vous devez en effet respecter un certain nombre d’obligations et effectuer quelques démarches, résumées sur la page « Obligations et démarches » de ce site. Avant la réalisation de votre projet d’ANC, ainsi qu’au long de la vie de votre installation.

Que dit la législation en terme d'assainissement non collectif ?
La réglementation en vigueur pour l’assainissement non collectif est récente et découle de plusieurs arrêtés ministériels. Ils sont listés ici et résumés pour les rendre plus accessibles.

Les principaux textes de loi applicables sont repris sur la page « Réglementations applicables à l’ANC » de ce site. Nous avons tenté de les résumer pour vous en faciliter la lecture, parfois quelque peu fastidieuse…

Pourquoi existe-il des différences dans la réglementation locale dans l'assainissement ?
Les différences de réglementation sur l’assainissement individuel entre chaque département s’expliquent principalement par des contraintes locales du sol et de la protection environnementale distinctes.

La législation nationale, constituée principalement de normes et d’arrêtés ministériels, définit un cadre général pour l’ANC. Ce cadre peut être adapté au contexte local avec des arrêtés préfectoraux ou municipaux, des règlements internes de spancs etc. qui « affinent » la législation nationale. On y retrouve par exemple parfois des exigences plus contraignantes en bord de littoral, pour la protection des zones de baignade, ou encore des fréquences de contrôle des installations d’ANC qui varient d’un spanc à l’autre.

A noter toutefois qu’en temps normal, ces dispositions complémentaires s’appliquent à tous les types de dispositifs ANC sans discrimination.

Pour les connaître, il convient de se rapprocher du spanc local ou de sa Mairie.

Dois-je mettre l'ANC en conformité dans le cadre d'une succession ?
La mise en conformité de l’assainissement non collectif lors d’une succession d’une maison n’est pas obligatoire.

La vente et la succession sont deux opérations distinctes. Les règles qui s’appliquent dans la cadre d’une vente (délai d’un an pour la mise en conformité de l’installation d’ANC etc. – voir « Dois-je mettre mon ANC en conformité pour vendre ma maison ? ») ne s’appliquent pas dans celui d’une succession.

Dois-je mettre mon ANC en conformité pour vendre ma maison ?
La mise en conformité de votre assainissement individuel lors d’une vente est obligatoire si le document de contrôle édité par une SPANC est daté de plus de 3 ans.

Dans le cadre de la vente d’une habitation, le document établi à l’issue du contrôle de l’installation d’ANC par le spanc local, daté de moins de 3 ans, doit être fourni par le vendeur et joint à la promesse de vente et/ou à l’acte authentique de vente. En l’absence de ce document lors de la signature de l’acte authentique de vente, le vendeur doit assumer la garantie des vices cachés correspondante, sauf clause d’exonération de la garantie des vices cachés dûment inscrite dans l’acte notarié ; l’acheteur peut, lui, s’adresser au tribunal pour poursuivre la résolution du contrat ou demander au juge une diminution du prix d’achat.

En cas de non-conformité de l’installation d’ANC lors de la signature de l’acte authentique de vente, l’acheteur est tenu de la remettre en conformité dans un délai d’un an.

En cas de non-conformité, l’acheteur a donc tout intérêt à inclure cet élément dans sa négociation avec le vendeur. Le Partenaire exclusif Tricel le plus proche pourra lui remettre un devis chiffré pour la mise en place d’un ANC conforme.

Pour plus d’informations, consulter la fiche de synthèse des Ministères en cliquant ici.

Solutions, choix et dimensionnement

Comment puis-je choisir le bon dispositif ANC pour mon projet ?

Le choix du type de micro-station d’épuration des eaux usées adéquat à votre projet se fait sur plusieurs critères : le prix d’achat, le coût d’entretien, la fiabilité, la garantie et le SAV.

Les usagers sont souvent perdus dans l’offre pléthorique du marché (voir « Quels sont les différents types de dispositifs ANC ? ») et il est difficile de s’y retrouver entre les caractéristiques techniques souvent incompréhensibles, les propos commerciaux parfois exagérés, les bons conseils qui n’en sont pas, les rumeurs infondées,…

Un principe de base : il n’existe pas de dispositif « idéal » ou « parfait », qui serait bon marché, sans entretien et sans contrainte. Le dispositif le moins cher à l’achat est rarement le meilleur achat. Mieux vaut chercher un bon équilibre entre coût et contraintes, c’est-à-dire le meilleur rapport qualité/prix possible.

Les critères le plus souvent retenus sont : prix d’achat – emprise au sol – fiabilité – besoin en entretien courant (niveau de contrainte et temps requis) – coûts de fonctionnement et d’entretien (dont les vidanges) – recyclage (par exemple, recyclage du sable d’un filtre à sable en fin de vie = en moyenne 250 €/tonne).

Et surtout, SURTOUT, une question vitale est : le fournisseur du dispositif que vous envisagez d’acquérir peut-il vraiment assurer le SAV de ses dispositifs ? Parce que tant que tout va bien, tout va bien ; mais le jour où ça ne va plus, seul le fabricant qui assure le SAV de ses produits veillera à ce que ça aille toujours bien pour vous.

Plus de détails dans « Comment choisir un dispositif ANC ».

Qu'est-ce qu'une filière traditionnelle ?

Une « filière traditionnelle » est constituée d’une fosse toutes eaux, ou « fosse septique », et d’un épandage. Voir point 1 de « Quels sont les différents types de dispositifs ANC ? ».

Qu'est-ce qu'une micro-station d'épuration ?

Une microstation d’épuration fonctionne selon le même principe biologique qu’une station d’épuration collective – mais elle est dimensionnée pour une habitation individuelle, ou à la rigueur un petit regroupement d’habitations. Voir les différents types de microstations au point 4 de « Quels sont les différents types de dispositifs ANC ? ».

Pour aller plus loin :

Qu'est-ce qu'un filtre compact ?

Un filtre compact, par définition, appartient aux filières agréées de l’assainissement non collectif des eaux usées.

Un « filtre compact » est constitué d’une fosse toutes eaux, ou « fosse septique », et d’un massif filtrant qui remplace l’épandage classique. Voir point 2 de « Quels sont les différents types de dispositifs ANC ? ».

Pour aller plus loin :

Qu'est-ce qu'un EH et comment dimensionner un dispositif ANC ?

Le dimensionnement d’un dispositif ANC ne repose pas sur le nombre d’occupants réel de l’habitation, mais sur son potentiel d’occupation. La règle de calcul retenue est donc 1 équivalent-habitant = 1 pièce principale, ou 1 EH = 1 PP. Cette règle est définie à l’article 5 de l’arrêté ministériel du 7 mars 2012 modifiant l’arrêté du 7 septembre 2009 :

« Le dimensionnement de l’installation exprimé en nombre d’équivalents-habitants est égal au nombre de pièces principales au sens de l’article R. 111-1-1 du code de la construction et de l’habitation, à l’exception des cas suivants, pour lesquels une étude particulière doit être réalisée pour justifier les bases de dimensionnement :

– les établissements recevant du public, pour lesquels le dimensionnement est réalisé sur la base de la capacité d’accueil ;

– les maisons d’habitation individuelles pour lesquelles le nombre de pièces principales est disproportionné par rapport au nombre d’occupants. »

La définition d’une pièce principale est reprise sous « Qu’est-ce qu’une pièce principale ? ».

Qu'est-ce qu'une pièce principale ?

Qu’est-ce qu’une pièce principale ? La définition d’une pièce principale pour déterminer le dispositif d’assainissement des eaux usées est difficile à appréhender mais nous vous proposons des éléments de réponse.

La réglementation sur le dimensionnement des dispositifs d’ANC en fonction du nombre de pièces principales renvoie à l’article R.111-1-1 du code de la construction et de l’habitation. Celui-ci indique que « Un logement ou habitation comprend, d’une part, des pièces principales destinées au séjour ou au sommeil, éventuellement des chambres isolées et, d’autre part, des pièces de service, telles que cuisines, salles d’eau, cabinets d’aisance, buanderies, débarras, séchoirs, ainsi que, le cas échéant, des dégagements et des dépendances ».

Cette définition manque de précision : quelles « chambres isolées » doit-on considérer comme pièces principales ? Un bureau avec ou sans fenêtre ou une salle de jeu en sous-sol sont-ils des pièces principales ?

La seule définition claire et nette d’une pièce principale dans la législation française semble être celle de l’« annexe relative aux normes de surface et d’habitabilité applicables aux logements ayant bénéficié pour leur acquisition ou leur construction à titre d’accession à la première propriété d’avances remboursables sans intérêt » (excusez du peu !) du « Décret n°2005-69 du 31 janvier 2005 relatif aux avances remboursables sans intérêt pour l’acquisition ou la construction de logements en accession à la propriété et modifiant le code de la construction et de l’habitation ». A noter qu’il y est d’ailleurs fait référence dans l’annexe A (« textes règlementaires ») du XP DTU 64.1.

Le § 2.1. « Normes dimensionnelles » et le § 2.2 « Ouverture et ventilation » permettent de déduire qu’une pièce principale est une pièce de séjour ou de sommeil (incluant les bureaux, salles de jeux etc.) de min. 2,30 m de hauteur sous plafond sur une surface min. de 7 m2, avec une ouverture (= un ouvrant laissant passer la lumière et permettant d’aérer) donnant à l’air libre.

Pour aller plus loin :

Fonctionnement

Comment fonctionne la Tricel ?
Le fonctionnement d’une micro-station repose sur les mêmes principes d’épuration des eaux usées qu’une station d’épuration d’une collectivité.

La Tricel, comme toute microstation, repose sur un principe d’épuration biologique des eaux usées. Ce sont des bactéries, naturellement présentes dans les effluents domestiques, qui y digèrent les matières à éliminer. Dans des conditions normales d’utilisation, pas besoin donc d’activateurs, d’adjuvants ou de quelconques autres ajours de produits : la Tricel offre simplement un environnement favorable et des conditions de développement optimales à la flore bactérienne, pour que celle-ci y fasse son oeuvre.

Voir « Fonctionnement de la microstation Tricel ».

tp_icon_brochure
En savoir plus sur la micro station Tricel Novo ou le filtre compact Seta ? Téléchargez librement nos brochures et manuels.
Voir les brochures

Installation

Peut-on installer une micro-station Tricel Novo hors sol ?
Installer une micro-station Tricel Novo hors sol est possible à condition de reconstituer une pose enterrée en montant un mur de soutènement.

Même si, en fin de production, c’est hors sol que la Tricel est testée en eau, elle est cependant conçue pour une pose enterrée uniquement. La contrepression du remblai assure le maintien de la structure dans le temps.

Si la configuration du site ne permet pas d’enterrer la cuve, on « reconstitue » des conditions de pose enterrée, en montant un mur de soutènement autour de la cuve, avant de la remblayer au sable dans l’enceinte de ce mur. C’est ainsi que des Tricel ont déjà été installées dans des garages, ou même assemblées sur place dans la cave de maison troglodytiques d’accès plus que restreint !

Installation hors-sol d'une micro-station d'épuration Tricel Novo FR6 dans un garage par Terreo Assainissement

Installation hors-sol d’une micro-station d’épuration Tricel Novo FR6 dans un garage par Terreo Assainissement

Comment installer un dispositif d'assainissement Tricel ?
L’installation d’un dispositif d’assainissement non collectif Tricel est aisé car livré prêt à l’emploi. Faciles pour les installateurs donc à moindres coûts pour les usagers, les micro-stations et filtres compacts Tricel sont une valeur sûre pour l’assainissement de votre maison.

La Tricel étant résistante, légère et prête-à-poser, sa mise en oeuvre sera particulièrement aisée pour un homme de l’art. Cela dit, poser une Tricel, c’est poser une cuve enterrée pour un assainissement. Doivent donc être respectées entre autres les règles de l’art du DTU 64-1, reprises également dans notre guide d’utilisation.

Puis-je poser la Tricel moi-même ?
Il est possible d’installer une micro-station d’épuration Tricel Novo soi-même.

La Tricel est des plus simple à mettre en oeuvre. Un habitué des travaux de terrassement, d’assainissement et de plomberie, s’il est bien équipé (pelle de 3 tonnes, entre autre), peut aisément y parvenir. La mise en route sera de toute manière effectuée par le Partenaire exclusif Tricel qui vous aura fourni la microstation – condition sine qua non au déclenchement des garanties applicables à la Tricel.

Faire appel à un terrassier professionnel présente toutefois de sérieux avantages : limitation des risques divers, assurances, garantie décennale, TVA à 10% sur la fourniture et la pose dans le cas d’une réhabilitation (maison de plus de 2 ans), « coup d’oeil » expert sur les « pièges » du site etc.

Comment brancher ma Tricel ?
Le raccordement électrique d’une micro-station d’épuration Tricel Novo est simple.

A sa livraison, les équipements électromécaniques sont déjà tous branchés au coffret de commande de la Tricel. Il ne reste plus qu’à raccorder ce coffret, avec du câble 3 fils 1,5 mm2 classique, au tableau électrique principal de l’habitation, avec une protection de 10 A et un différentiel de 30 mA.

Qu'est-ce qu'une étude du sol assainissement individuel ?
L’étude du sol assainissement individuel (ou non collectif) est l’analyse du terrain proposé pour l’implantation d’un système d’assainissement non collectif comme une micro-station d’épuration ou un filtre compact.

Une « étude de sol » consiste en une analyse pédologique du site proposé pour l’implantation d’un dispositif ANC. Elle comporte donc les résultats de sondages de reconnaissance, une (ou des) mesure(s) de perméabilité, la détermination de la nature, de la texture et de la structure du sol, la détection de présence d’hydromorphie, le contrôle de la profondeur et de la nature du substratum, la vérification de la présence éventuelle d’une nappe phréatique etc.

Qu'est-ce qu'une étude à la parcelle ?
L’étude à la parcelle permet de définir l’assainissement non collectif le mieux adapté au terrain.

Une « étude à la parcelle » intègre une étude de sol et une « étude de filière » (ou « étude d’implantation de filière »). On y retrouve donc :

  • des données générales sur la topographie, la géologie, la pédologie, l’hydrogéologie (points de captage d’eau potable et périmètres de protection), l’hydrologie (usages de l’eau et sensibilité du milieu récepteur, risques d’inondations), l’urbanisme etc.
  • des données parcellaires : plan cadastral, renseignements sur l’immeuble (capacité d’hébergement, nombre de pièces principales, nombre d’occupants, résidence principale ou secondaire,…), éventuelles activités annexes, desiderata du propriétaire etc.
  • une analyse environnementale : description de la parcelle, surface disponible pour l’installation d’ANC, points de rejets éventuels
  • les données de l’étude de sol telles que définies sous « Qu’est-ce qu’une étude de sol ? ».

Une étude à la parcelle est ainsi une étude de faisabilité destinée à définir les caractéristiques de l’installation d’ANC la mieux adaptée au traitement des eaux usées d’une immeuble (habitation,…), en tenant compte de l’usage de cet immeuble et de la parcelle sur laquelle il est implanté.

Entretien

Comment entretenir la Tricel ?
L’entretien de la micro-station Tricel Novo d’épuration est simple. Un contrôle annuel est préconisé pour valider le bon fonctionnement du dispositif d’assainissement des eaux usées.

La Tricel est très simple à entretenir. Un contrôle annuel est nécessaire, que le propriétaire peut éventuellement effectuer lui-même en s’aidant du guide d’utilisation (et en particulier de la check-list de visite d’entretien, en annexe 4 de ce guide), ou qu’il peut déléguer à son Partenaire exclusif Tricel le plus proche dans le cadre d’un contrat de maintenance et d’entretien. Les seuls équipements spécifiques nécessaires pour l’entretien sont un manomètre, pour vérifier la pression du compresseur, et une canne à boue, pour contrôler le niveau des boues dans le compartiment de décantation primaire.

Pour des raisons de confort, de garantie et de pérennité de votre installation, nous recommandons de faire appel à votre Partenaire exclusif Tricel, spécialiste du produit.

Comme on ferait appel à un spécialiste pour l’entretien de sa chaudière ou de sa voiture…

Quelle est la vraie fréquence de vidange de la Tricel ?
Chercher à démêler l’écheveau des informations contradictoires qu’on trouve ici et là sur les fréquences de vidanges des dispositifs d’ANC n’est pas une sinécure…

Par exemple, pour 1 à 6 EH (1 à 6 équivalents-habitants, ce qui, dans la législation, correspond au nombre de pièces principales de l’habitation), Tricel propose deux modèles de microstations : la FR6/3000 et la FR6/4000. La seule différence entre les deux réside dans le volume du bassin de décantation primaire (1,4 m3 pour la première, 2,4 m3 pour la seconde), donc dans le volume de stockage de boues, donc dans la fréquence de vidange.

Avant d’en venir aux chiffres, une autre distinction s’impose : entre fréquence de vidange théorique d’une part, et fréquence de vidange réelle d’autre part :

– La fréquence de vidange réelle est celle que nous constatons sur le terrain depuis 13 ans : les visites annuelles d’entretien donnent lieu à des mesures de niveaux de boues, si bien que nous disposons entretemps de statistiques précises sur le sujet.

– La fréquence de vidange théorique, elle, repose sur la mesure du niveau de boues enregistrée lors des essais réalisés pour le marquage CE des microstations (« essais de type initiaux » de 38 semaines réalisés sur la plateforme d’essais d’un laboratoire accrédité). Elle dépend donc de la nature et de la concentration des effluents utilisés pendant lesdits essais. Or ces effluents sont des eaux broyées passées par le réseau collectif, des postes de relevage etc. et ne sont guère représentatifs des eaux usées provenant directement d’une habitation individuelle ; en outre, ce ne sont évidemment jamais les mêmes effluents d’un essai à l’autre, ce qui rend les comparaisons entre produits concurrents aussi aléatoires que peu fiables. Ajoutons à cela que les réglementations françaises diffèrent légèrement des réglementations européennes qui en sont à l’origine : la norme (NF) EN 12566-3 exigeait une DBO5 (demande biochimique en oxygène sur 5 jours) comprise entre 150 et 500 mg/l en entrée, quand la réglementation française (arrêté ministériel du 07/09/09) a réduit cette fourchette à 300 – 500 mg/l. Si votre concentration, conformément à la norme européenne et avant publication de l’arrêté, était comprise entre 150 et 299, une règle de 3 des plus défavorable a alors été appliquée à votre microstation : on prend la fréquence de vidange mesurée, on divise par la DBO5 moyenne en entrée sur la durée des essais (comprise, donc, entre 150 et 299) et on multiplie par 400 (la moyenne entre 300 et 500). En d’autres termes, si vous étiez par exemple à 298 mg/l, votre fréquence de vidange théorique a été augmentée artificiellement de 33% au moins…

La FR6/3000 se retrouve ainsi affublée d’une fréquence théorique de vidange de 1 fois/4 mois et la FR6/4000 d’une fréquence théorique de 1 fois/10 mois. Ce sont les valeurs que nous sommes obligés de reprendre dans notre manuel technique. Remarque au passage : nos « tableaux de coûts sur 15 ans », autre exercice obligatoire dans la rédaction du manuel technique lié à nos Agréments ministériels, reposent eux aussi sur ces valeurs théoriques ; les montants annoncés sont donc très éloignés de la réalité économique.

Dans les faits, en occupation permanente à pleine charge (6 personnes à plein temps), la FR6/3000 présente une période de vidange réelle (= constatée en conditions réelles d’utilisation) comprise entre 12 et 18 mois, quand la FR6/4000 annonce une période réelle comprise entre 31 et 57 mois, la moyenne s’établissant dans une fourchette de 33 à 41 mois.

Evidemment, pour un nombre d’occupants inférieur à 6, la fréquence de vidange diminue, surtout que la génération de boues décroît dans le temps (plus les bactéries, dans le bassin de décantation primaire, ont de temps pour digérer et liquéfier les boues, moins il y a de boues). Par exemple, pour 3 personnes, on arrive, sur une FR6/4000, à des périodes de vidange de 5 à 8 ans et plus !

En résumé, dans des conditions normales d’utilisation, vous pouvez estimer que la fréquence de vidange de votre microstation Tricel FR6/4000 sera de l’ordre d’une vidange tous les 2,5 à 5 ans.

Explication complémentaire : données de base et méthode de calcul

Nous mentionnons ci-dessus que la fréquence réelle moyenne constatée d’une FR6/4000 à pleine charge permanente (6 occupants) est de 33 à 41 mois. Pourquoi deux valeurs ?

1.) Nous avons pris les quelques centaines de mesures de niveaux de boues que nous avaient envoyées nos Partenaires exclusifs pour des FR6. Nous avons conservé uniquement les valeurs où étaient clairement identifiés le nombre d’occupants, la date de mise en service et la date de la mesure.
2.) Quand le nombre d’occupants n’était pas de 6, nous avons fait un simple produit en croix = niveau de boues divisé par le nombre d’occupants réel multiplié par 6.
3.) Aucune de ces microstations n’ayant encore atteint le niveau de boues max. de 30%, nous avons là aussi fait un produit en croix pour en déduire la fréquence de vidange = temps écoulé depuis la mise en service divisé par le pourcentage de remplissage en boues du décanteur primaire multiplié par 30%.
4.) Certaines données manquaient parfois de précision. En les conservant toutes à l’état brut, nous arrivons à une moyenne de 41 mois pour la FR6/4000. En éliminant les données les plus extrêmes (exemple : 57 ou 71 mois pour 6 personnes – peu probable/crédible, mesure possiblement erronée) et en ajustant « au pire » (c’est-à-dire en défaveur de la Tricel) les données imprécises, nous obtenons 33 mois.

Ces données brutes sont des données internes, donc confidentielles. Nous ne pouvons pas les rendre publiques. Alors pourquoi nous croire ?… – Probablement parce que nous ne jouerions pas la crédibilité de la société en publiant des informations mensongères sur notre site internet, et que, propriétaire ou contrôleur d’une microstation Tricel, vous aurez tout loisir de vérifier la véracité de nos dires !

Doit-on mettre de l'Eparcyl dans une micro-station d'épuration ?
Pour la plupart des micro-stations d’épuration, il n’est pas nécessaire d’utiliser un activateur biologique (Eparcyl) pour améliorer leur performance épuratoire dans une configuration habituelle. La micro-station Tricel Novo ne fait pas exception. Cependant, mettre de l’Eparcyl peut être une des solutions possibles dans des cas bien spécifiques.

En fonctionnement normal, il n’est pas utile d’ajouter un quelconque activateur biologique dans votre microstation Tricel.

Les bactéries anaérobies qui sont à l’oeuvre dans le décanteur primaire et les bactéries aérobies qui travaillent dans le compartiment d’oxygénation sont naturellement présentes dans les eaux usées domestiques. La Tricel leur sert simplement de support privilégié pour qu’elles réalisent leur mission d’abattement de la pollution contenue dans les effluents. Elles sont alimentées par la charge organique provenant des occupants de l’habitation, laquelle charge organique leur suffit : plus cette charge est élevée, plus la flore bactérienne se développe ; la flore bactérienne régresse quand la charge est moindre.

Ce n’est que dans des circonstances exceptionnelles qu’il peut être nécessaire de « booster » la flore bactérienne : après une absence très prolongée (plusieurs mois de vacances, pendant lesquels la flore bactérienne, en l’absence de charge, va s’être fortement dégradée), lors d’un usage intensif de produits détergents et/ou bactéricides etc. Dans ces cas de figure, vous pouvez verser un activateur biologique (de type Eparcyl ou similaire, des yaourts périmés,…) dans vos toilettes ou directement dans le compartiment central de votre microstation.

Coûts

Combien coûte une Tricel ?
Découvrez le prix conseillé de la micro-station d’épuration Tricel Novo.

La Tricel garantit un excellent rapport qualité/prix. Ce n’est certes pas le dispositif ANC le moins cher du marché, mais elle se positionne clairement dans le bas de l’échelle des prix de marché. Son installation aisée et rapide participe aussi d’un prix « fourniture et pose » des plus compétitif.

Pour obtenir un devis, il suffit de contacter votre Partenaire exclusif Tricel le plus proche, ou de nous faire parvenir une demande de devis en remplissant le petit formulaire de la page « Contact ».

Puis-je bénéficier de subventions pour mon assainissement ?
Plusieurs types de subventions sont disponibles pour la réhabilitation de votre assainissement non collectif.

Les propriétaires qui font procéder aux travaux de réalisation ou de rénovation par des entreprises privées peuvent bénéficier :

  • du taux réduit de TVA à 10% si l’habitation a plus de 2 ans ;
  • des aides distribuées par l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH), dès lors qu’ils en remplissent les conditions d’attribution (remarque : ces aides ne sont plus octroyées à titre individuel, mais uniquement en complément des subventions de l’Agence de l’Eau,… dans le cadre d’opérations groupées de réhabilitation des assainissements individuels pilotées par les collectivités territoriales) ;
  • des éventuelles subventions versées à la collectivité par l’Agence de l’Eau, par le Conseil Général,…

Se renseigner en Mairie, au Conseil Général ou auprès de votre spanc.

Les coûts de fonctionnement et d'entretien de la Tricel sont-ils élevés ?
Le coût de fonctionnement d’une micro-station d’épuration Tricel Novo se compose de deux éléments principaux : le coût énergétique et l’entretien. Est-ce que ces coûts sont élevés ?

Clairement, non : les frais de fonctionnement se limitent à la consommation électrique, soit quelque 50 €TTC par an (4 €TTC par mois) pour une FR6 de 1 à 6 EH.

Quant à l’entretien, les équipements de la Tricel étant extrêmement fiables et durables, il n’y a que peu de pièces à changer au cours de la vie de la Tricel. On estime ce montant à environ 2 €TTC par EH et par an.

Les opérations de maintenance et d’entretien peuvent éventuellement être effectuées par le propriétaire de la Tricel lui-même, en respectant les indications reprises dans notre guide d’utilisation, (voir en particulier la check-list de visite d’entretien en annexe 4), ou par votre Partenaire exclusif Tricel le plus proche, dans le cadre d’un contrat de maintenance et d’entretien qui représente une centaine d’euros par an.

Enfin, dernier poste de coût, les vidanges (comptez environ 200 € par vidange, montant qui peut varier d’une région à l’autre) dépendront du modèle de Tricel que vous aurez installé, du taux d’occupation réel de votre habitation, de vos habitudes de vie,… Notre expérience démontre que la fréquence de vidange d’une Tricel oscille entre une vidange tous les 2 ans et une vidange tous les 5 ans, voire plus (plus d’informations sous « Quelle est la fréquence de vidange de la Tricel ? »).

tp_icon_distributor
Trouver un professionnel de l’assainissement agréé Tricel près de chez-vous pour plus Informations, s’informer des aides et réglementation locale et obtenir une tarification.
Point de vente local

Durée de vie et garanties

Quelles sont les garanties sur la Tricel ?

Votre microstation Tricel fait l’objet d’une garantie de :

  • 20 ans sur la cuverie
  • 2 ans sur les équipements électro-mécaniques

+ garantie décennale sur les travaux d’installation, si le terrassier auquel vous faites appel est couvert par l’assurance correspondante.

Lors de la mise en route qu’il réalise, le Partenaire exclusif Tricel signe avec vous un certificat de mise en route. Il en retourne une copie au siège de Tricel à Naintré (86) pour que votre microstation soit enregistrée dans notre base de données TriTrack, laquelle nous permet d’assurer la traçabilité et le suivi de nos produits. C’est cet enregistrement qui déclenche les garanties de 20 ans sur la cuverie et de 2 ans sur les équipements électro-mécaniques.

Il est à préciser que la durée de vie attendue de la microstation et de ses équipements est très largement supérieure à ces garanties « de base ». A titre d’exemple, une récente étude a démontré que la très grande majorité de nos compresseurs étaient encore en service au bout de plus de 10 ans ! Un entretien régulier et professionnel en est probablement la clef.

La mise en route est-elle forcément réalisée par le Partenaire Tricel ?

La mise en route de la micro-station d’épuration Tricel Novo doit être faite par un partenaire exclusif de la marque pour bénéficier de la garantie. Doit-elle être faite exclusivement par un partenaire Tricel ?

Oui : pour des raisons de garantie, d’assurance qualité et de traçabilité de nos microstations, la mise en route est systématiquement réalisée par votre Partenaire exclusif Tricel. Cela ne vous coûte rien : cette mise en route vous est offerte gracieusement, à titre de « service client », dans la mesure où elle est effectuée au moment de la livraison et de la mise en fouille de la microstation.

La garantie est d’ailleurs conditionnée par la mise en route de la microstation par le Partenaire exclusif Tricel, l’intervention d’un tiers la remettant en cause.

A noter que cette mise en route ne constitue pas une réception de chantier ; Tricel et/ou le Partenaire exclusif Tricel ne sauraient en aucun cas et d’aucune manière que ce soit être tenus pour responsables de la qualité et/ou de la conformité des travaux d’installation de la microstation, qui relèvent de la responsabilité exclusive de l’entreprise exécutant lesdits travaux d’installation.

Qu'est-ce qu'un Partenaire exclusif Tricel ?

Le réseau de partenaires exclusifs Tricel couvre tout le territoire français ainsi que les départements d’outre-mer. Ce réseau gère la livraison, la mise en route, l’entretien ainsi que le SAV de la micro-station d’épuration.

Pour des raisons de traçabilité et d’assurance qualité, Tricel n’a pas souhaité passer par les négoces, distributeurs, revendeurs ou agents classiques pour vous livrer votre microstation.

Nous avons donc monté un Réseau national de « Partenaires exclusifs Tricel ». Ce sont tous des entrepreneurs indépendants, spécialistes de la microstation. Ils sont, à proprement parler, notre force technico-commerciale et les piliers de notre présence sur le terrain.

Sur leur secteur d’exclusivité, constitué chacun de quelques départements, ils assurent :

  • la prescription auprès des spancs, mairies et collectivités, bureaux d’études, hydrogéologues, notaires et agents immobiliers, architectes,… ;
  • la promotion et la vente aux professionnels et aux particuliers ;
  • la mise en place et l’accompagnement d’un réseau local de terrassiers et d’installateurs partenaires ;
  • la livraison ;
  • la mise en route de chaque microstation ;
  • les contrats de maintenance et d’entretien ;
  • le SAV.

Le Partenaire exclusif Tricel le plus proche de chez vous est donc votre interlocuteur privilégié pour parler de Tricel et vous garantir le service, la réactivité et la qualité Tricel.

Retrouvez ses coordonnées en cliquant ici.

Documents et contacts

Où trouver les documents et textes mentionnés sur ce site ?
La liste de référence des documents et textes réglementaires de l’assainissement individuel ou non collectif.

Tous les documents que nous pouvions mettre en ligne ici l’ont été, au fil des pages : depuis le guide d’utilisation de la Tricel jusqu’aux textes de loi, en passant par toutes sortes d’illustrations diverses et variées.

Certains documents font toutefois l’objet d’une interdiction de mise en réseau, de reproduction et de rediffusion. Il en est ainsi par exemple de la norme NF EN 12566-3 et du DTU 64-1, que l’on peut toutefois se procurer auprès de l’Afnor.

Où peut-on rencontrer Tricel ou voir une Tricel ?
La prise de rendez-vous avec Tricel ou l’un de nos partenaires exclusifs proche de chez vous est un bon moyen pour voir de vos propres yeux la micro-station Tricel Novo ou le filtre compact Seta.

Pour rencontrer Tricel et ses Partenaires exclusifs, vous pouvez simplement nous appeler pour prendre rendez-vous, ou bien nous rendre visite sur l’un des nombreux salons, foires et expos sur lesquels nous sommes présents – liste disponible en cliquant ici.

Obtenir un devis gratuit sans engagement dès maintenant :

Veuillez laisser ce champ vide.

Ou appelez-nous au 05 17 03 00 00

Du lundi au vendredi de 8h30 à 17h30. Prix d’un appel local en France métropolitaine.
En dehors des horaires ? Demander à être rappelé.