Travaux réhabilitation de votre assainissement non collectif

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Notre site web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. En continuant à utiliser notre site web, vous acceptez notre utilisation des cookies. Les cookies nécessaires sont toujours activés. Pour en savoir plus sur notre politique en matière de cookies, consultez notre politique de confidentialité.

Le respect de votre vie privée est notre priorité

Travaux de réhabilitation de votre assainissement non collectif

Lorsqu’un diagnostic déclare votre assainissement non conforme, vous avez un délai imparti pour réaliser ces travaux, voici les éléments à savoir. 

Réhabilitation assainissement non collectif

Réhabilitation de son assainissement non collectif

Entreprendre des travaux de réhabilitation de votre système d’assainissement non collectif demande une certaine attention sur vos besoins et les solutions proposées. Le coût global sur le long terme, vos besoins, les solutions et les prestations proposées sont autant d’éléments à prendre en compte.

Le diagnostic du système existant est réalisé par le SPANC (Service Public d’Assainissement Non Collectif). Si la conclusion est que votre système d’assainissement est obsolète ce rapport de non-conformité vous oblige à faire des travaux de réhabilitation sur votre système d’assainissement.

Traditionnellement, la première solution venant a l’esprit est la « fosse septique et son épandage ». Aujourd’hui, les produits qui traitent vos effluents ont beaucoup évolués. La fosse septique avec un épandage, bien connue de tous, n’est plus la solution plébiscitée par les consommateurs.

En effet, il existe d’autres types d’installation, comme la micro-station d’épuration, le filtre compact ou encore le filtre planté.

Que choisir pour remplacer une vielle fosse septique ? Un épandage est-il obligatoire ?

Pour répondre à ces questions, nous vous proposons de vous pencher sur les différents types de dispositifs d’assainissement existants sur le marché, capables de répondre à vos besoins sur les différentes subventions proposées par l’État et les collectivités susceptibles de vous apporter une aide financière pour la remise aux normes de votre assainissement.

Aides financières pour les travaux de réhabilitation

Aides réhabilitation assainissement non collectif

Cette réhabilitation a un coût et de nombreuses aides financières ont été mises en place pour vous aider à réduire votre facture. Les coûts afférents à la réhabilitation de votre système d’assainissement non collectif sont parfois importants. Des aides sont mises en place pour diminuer le coût des travaux et ainsi favoriser la réhabilitation des dispositifs obsolètes.

Les différentes aides proviennent de :

  • L’Agence nationale de l’habitat (Éco-prêt à taux 0)
  • La CAF
  • Les Caisses de retraite
  • L’ADEME
  • L’Agences de l’eau
  • La Direction générale des finances publiques (TVA à 10%)
  • Les Communes et communautés de communes/d’agglomération
  • Les Conseils départementaux

Toutes ces subventions sont soumises à conditions. Plus d’informations sur les aides financières pour la réhabilitation pour l’assainissement individuel dans notre article dédié.

Quel système d’assainissement choisir ?

Les filières traditionnelles : fosse septique + épandage

Les filières traditionnelles concernent essentiellement la fosse septique (ou fosse toutes eaux) et l’ épandage. Elles sont présentent en France depuis de nombreuses années et mettent à contribution le pouvoir épurateur  du sol pour traiter les eaux usées. Le coût sur le long terme devient élevé. L’épandage doit être changé tous les 15 ans en moyenne.

Les filières traditionnelles nécessitent une surface libre très importante pouvant parfois aller jusqu’à 150 m²

Avantages des filières traditionnelles :

  • Entretien à court et moyen terme peu contraignant
  • Connu par tous

Inconvénients des filières traditionnelles :

  • Coût de la pose
  • Défiguration du terrain à l’installation
  • Coût et entretien sur le long terme élevé (changement de l’épandage à 15 ans)
  • Emprise au sol élevée (espace sacrifiée de votre terrain)
  • Difficile à inspecter pour les SPANC

Les filières agréées : micro-station d’épuration, filtre compact…

Les filières agréées sont plus récentes en France mais sont déjà présentes depuis une vingtaine d’années dans d’autres pays européens comme l’Allemagne ou le Royaume-Uni. Elles font parties des dispositifs d’assainissement non collectif qui doivent être impérativement agréés par les Ministères de l’Écologie et de la Santé avant leur commercialisation en France. Les filières agréées  ont pour avantage d’être compactes, faciles à installer, à entretenir et à inspecter par les SPANC.

Avantages des filières agréées :

  • Compact (de 5 à 15m2 d’emprise au sol)
  • Coût de la pose
  • Installation aisée (1 journée maximum)
  • Facilité d’inspection (SPANC) et d’entretien
  • Meilleure traçabilité (dispositif certifié par les Ministères)
  • Coût sur le long terme moins élevé que la filière traditionnelle
  • Ne se colmate pas (pour les micro-stations d’épuration)

Inconvénients des filières agréées :

  • Besoin d’électricité (pour micro-station d’épuration)

Quand on tient compte de la fourniture, de la pose, de l’emprise au sol, l’installation d’une filière traditionnelle fosse septique et épandage coûte bien plus cher qu’une filière agréée.

En savoir plus sur :

Besoin de plus de renseignements ?