Critères de choix : la configuration du site et vos habitudes

La configuration de son terrain est un critère essentiel dans le choix de son système d’assainissement individuel.

  • Votre parcelle est de dimensions réduites ? Une microstation telle que la Tricel ne prendra que quelques mètres carrés.

 

  • Votre habitation est une résidence secondaire dans laquelle vous ne passez que quelques jours tous les quatre ou six mois ? Alors une microstation n’est pas la réponse à votre projet, puisque la législation n’autorise les microstations qu’en utilisation dite « permanente », par opposition aux utilisations « intermittentes ». Même avec une microstation à culture fixée telle que la Tricel, la population bactérienne fixée sur son lit va tenir de longues périodes d’absence de charge, avec le régulier apport d’eaux pré-traitées qu’engendre la recirculation des boues résiduelles vers le décanteur primaire, mais quand au bout de plusieurs mois il n’y a plus d’eaux pré-traitées chargées en nutriments pour alimenter les bactéries, la microstation ne fonctionne plus. Pour votre résidence secondaire, il vous faudra donc opter pour un filtre compact Tricel Seta.

 

  • Dans le cadre d’une rénovation, vous ne voulez pas défigurer votre jardin en le retournant sur des dizaines de mètres carrés et/ou en y faisant passer des engins de chantier tellement lourds qu’ils creuseront des ornières aussi profondes que le lit d’un ruisseau ? La Tricel a une emprise au sol de moins de 5 m2, quand une pelle de 3 tonnes suffit pour sa mise en œuvre. A comparer avec la mise en oeuvre d’une filière traditionnelle :

  • La nature de votre terrain, comme la présence de roche à faible profondeur, fait qu’il est difficile de creuser profondément ? La profondeur de fouille requise pour la Tricel est de 2 mètres, lit de pose inclus, quand son entrée et sa sortie hautes, avec un delta de fil d’eau de 7,5 cm seulement, rendent inutiles les tranchées profondes.

 

  • Vous êtes en zone humide avec présence de nappe phréatique, ou en sol difficile (imperméable, argileux) ? La résistance mécanique de la Tricel correspond à une hauteur de remblai de 75 cm (au-dessus de la génératrice supérieure de la cuve) en sol humide.

 

  • La perméabilité de votre terrain est trop faible pour que le rejet des eaux traitées puisse se faire par infiltration dans le sol ? Quant à aller chercher un fossé ou un cours d’eau pour ce rejet, il n’y en a qu’en haut de votre terrain et vous préfèreriez éviter de dépenser 1.500 € de plus pour un poste de relevage ? La Tricel peut être livrée avec pompe de relevage intégrée en sortie. Une Domo 7VX, pour être précis, une pompe haut-de-gamme qui relèvera vos eaux traitées par exemple sur 80 mètres de distance et 4 mètres de hauteur de refoulement. Pour moins de la moitié du prix d’un poste de relevage indépendant.

 

  • Il vous arrive régulièrement de recevoir des invités pour une soirée ou quelques jours, mais aussi de partir en week-end ou en vacances pour quelques semaines ? Il vous faut donc un dispositif ANC capable de supporter les variations de charges qui en résultent, sans dégradation de la flore bactérienne qui engendrerait relargages de boues et autres problèmes d’odeurs : les microstations à culture fixée telles que la Tricel sont la réponse parfaite à cette problématique, avec leur flore bactérienne qui s’autorégule sur son support et la recirculation des boues résiduelles qui « nourrit » les bactéries pendant vos absences.