Système d'assainissement regroupé pour deux maisons

Aujourd’hui, il est possible de regrouper l’assainissement de deux ou plusieurs maisons dans un seul et même système de traitement des eaux usées lorsque l’on n’est pas raccordé au tout-à-l’égout.

Cette solution permet de réduire la place allouée à l’assainissement mais aussi de réduire les coûts au niveau de la pose et de l’entretien.

Assainissement regroupé pour deux ou plusieurs maisons

Qu’est-ce que l’assainissement regroupé ?

L’assainissement individuel, ou non collectif, est la seule solution possible pour traiter les eaux usées des logements non raccordés au réseau de l’assainissement collectif de la ville (station d’épuration).

Le marché actuel est en pleine mutation car de nouvelles solutions, au moins aussi performante que les anciennes (fosse septique avec épandage), ont vues le jour ces dernières années. Leur principal avantage est leur compacité.

De plus en plus de particuliers (propriétaires de terrains) et de collectivités regroupent en un seul système le traitement des eaux usées de plusieurs habitations. En plus d’être économique, cela permet de réduire la place nécessaire globale pour l’assainissement.

L’assainissement regroupé fait partie de l’assainissement individuel, il se situe en général pour un groupement d’habitations entre 6 et 20 Équivalent-Habitants (EH). Au-delà de 20 EH, la législation change et ces installations se retrouvent dans la catégorie des « semi-collectif ».

 

Dispositifs d’assainissement pour deux maisons

Sur le marché français, il existe aujourd’hui 4 grandes catégories de dispositifs d’assainissement individuels.

Les 4 catégories de systèmes d’assainissement individuels :

  • Fosse septique + épandage en place ou reconstitué
  • Massif filtrant planté de roseaux avec ou sans fosse septique
  • Filtre compact (fibre de coco)
  • Micro-station d’épuration.

 

Emprise au sol d’un système d’assainissement

La problématique avec l’assainissement pour deux maisons, c’est le manque de place. Il est tentant d’installer une fosse septique avec un épandage classique car la solution est connue de tous. Cependant, l’emprise au sol peut être énorme, surtout pour un dispositif qui va traiter l’ensemble des eaux usées de deux à plusieurs maisons.

Tableau indicatif de l’emprise au sol de chaque dispositif :

Dispositif d’assainissement* Emprise au sol
Fosse septique avec épandage (sol en place ou reconstitué) De 40 à 150 m2
Massif filtrant planté de roseaux (avec ou sans fosse septique) De 40 à 100 m2
Massif filtrant compact (en fibre de coco par exemple…) Moins de 25m2
Micro-station d’épuration (culture fixée…) Moins de 15m2

*Dispositif jusqu’à 9 Équivalent-Habitants

 

Pourquoi choisir une micro-station ?

Seule la micro-station d’épuration peut être en monocuve, c’est-à-dire qu’elle va intégrer l’ensemble du processus d’épuration des eaux usées dans un seul et même endroit (séparé par des compartiments distincts). Les micro-stations d’épuration ne sont pas toutes « monocuves », vérifiez bien sur la brochure ou le manuel d’utilisation du constructeur choisi.

La micro-station présente également comme avantage de connaître un risque de colmatage quasi-nul, ce qui sur le long terme garantit un maintien de sa fonctionnalité.

 

Pourquoi choisir un filtre compact ?

Le filtre compact prend deux fois plus de place qu’une micro-station d’épuration. Il se compose d’une fosse septique/toutes eaux et d’un massif filtrant (en fibre de coco par exemple).

Cette installation n’a pas besoin d’électricité pour fonctionner. Cependant, comme pour une fosse septique avec un épandage classique, il y a un risque de colmatage du média filtrant. Ce qui engendre un traitement ou un changement du média (coco, zéolithe…) et un coût supplémentaire.

Les dispositifs recommandés pour l’assainissement de deux maisons :

votre avis compte